Éviter les risques grâce à une mise à la terre électrostatique intelligente

Les étincelles peuvent avoir des effets néfastes. Dans le secteur industriel, les décharges électrostatiques sont l’une des causes principales d’explosions et d’incendies. Il ressort d’études à long terme qu’elles sont la troisième source de danger lors de la manipulation de substances inflammables telles que les produits pétroliers, désinfectants, colles, ou encore les peintures, encres et vernis solvantés utilisés dans les ateliers de remplissage, de peinture ou d’impression.


Principales causes d’explosion de substances inflammables

auto-ignition
surchauffe de pièces mobiles
étincelles de charge électrostatiques

« Normalement, on ne commet pas
d’erreur pendant la mise à la terre ! »
« Il ne nous est jamais rien
arrivé jusqu’à maintenant ! »
« Ne vous faites pas de souci, chef,
mes mises à la terre sont toujours correctes ! »

Ne vous fiez pas à de telles affirmations ! Bien souvent, les sources d’erreur en rapport avec la mise à la terre électrostatique ne sont pas visibles à l’œil nu. De plus, les diverses tentatives infructueuses de mise à la terre confèrent malheureusement au personnel de production un sentiment de sécurité injustifié. Et ceci est tragique : le risque d’explosion ou d’incendie croît.

Un exemple: On constate souvent, dans la pratique, des mises à la terre certes bien intentionnées, mais incorrectes, sur les fûts, cuves, sacs big bag ou camions citernes. Des outils inadéquats (bornes de batterie, pinces à souder, etc.) sont utilisés pour relier ces éléments à la terre. Ainsi, l’utilisateur ne peut absolument pas contrôler si le connecteur de mise à la terre traverse une couche de peinture ou de salissure, si le câble est rompu à l’intérieur ou si le point de mise à la terre est véritablement relié au conducteur d’équipotentialité.

Six sources d’erreur courantes à éviter lors de la mise à la terre électrostatique

1
L’outil de mise à la terre est fixé à une partie inadéquate du conteneur : par exemple à son enveloppe plastique isolée et non pas directement au conteneur métallique.
2
La pince utilisée est usagée ou défectueuse. Le contact ne peut pas être établi.
3
La prise de terre est fixée à une partie encrassée du conteneur métallique.
4
Le câble qui relie la pince au point de mise à la terre est défectueux. La défectuosité se situe souvent à l’intérieur du câble et n’est donc pas visible.
5
Bien qu’il soit identifié en tant que tel, le connecteur ne relie pas à la terre, ou pas suffisamment.
6
La pince ne serre pas suffisamment. Elle se détache pendant le transvasement des produits.

N’attendez pas qu’un dommage survienne. Intervenez immédiatement ! Éliminez toutes ces sources de danger potentielles au moyen d’un système de contrôle de mise à la terre d’Eltex.

Pourquoi une mise à la terre électrostatique est-elle si importante ?

Il se forme de l’électricité statique quand des surfaces solides ou liquides frottent les unes contre les autres : par exemple lorsque des substances explosives non conductrices sont pompées à travers une conduite. Des « ions » d’un potentiel se déposent sur le conteneur et sur la paroi intérieure de la conduite, tandis que des « ions » du potentiel opposé se répartissent dans la substance qui s’écoule.

Sous l’effet du mouvement, les porteurs de charge de la paroi intérieure de la conduite se séparent de ceux du milieu transporté. Ce milieu se charge alors et, en sortant de la conduite, transfère la charge de manière incontrôlée au conteneur collecteur. Si ce conteneur n’est pas relié à la terre, il est soumis à une charge électrostatique. Dès qu’on le rapproche d’une partie de la machine mise à la terre, il se charge soudainement. Les étincelles de décharge ainsi générées peuvent provoquer l’inflammation du mélange de gaz et d’air présent et cette inflammation peut causer un incendie ou une explosion.

Ce risque doit être évité.

Trois secteurs, trois exemples. Comment réaliser une mise à la terre intelligente

Remplissage ou vidange de gros récipients ou fûts

Contrôle de mise à la terre dans les ateliers de peinture

Contrôle de mise à la terre dans les imprimeries d’héliogravure (hélio-emballage et hélio-édition)

Notre expert vous conseillera volontiers à propos de la mise à la terre électrostatique

Walter Schwarzwälder : « Les décharges électrostatiques sont la troisième source d’explosion dans le secteur industriel. Les contrôler signifie protéger le personnel de production et est bien moins cher que de réparer les dommages causés. Les tentatives de mise à la terre infructueuses sont courantes dans la pratique. C’est avec plaisir que nous vous conseillerons dans ce domaine et expertiserons vos équipements de production sur votre site. »

Que pouvons-nous faire pour vous ?